Prélèvement à la source

Emmanuel Macron à Helsinki (Finlande), le 30 août 2018.

La rentrée "galère" d'Emmanuel Macron

La réforme va concerner près de 38 millions de foyers fiscaux. (photo d\'illustration) 

Prélèvement à la source : combien coûteraient un renoncement ou un report de la réforme ?

Stéphane Rozès, président de Cap enseignant à sciences po et HEC dans le studio de franceinfo, le 30 avril 2018.

Remaniement, prélèvement à la source : "Emmanuel Macron a peut-être perdu un peu le fil de là où il veut emmener les Français"

Christine Pirès-Beaune, à l\'Assemblée nationale, le 14 juillet 2014. 

Prélèvement de l'impôt à la source : "Un vent de panique s'est emparé de l'Élysée"

Véronique Louwagie, députée LR de l\'Orne, le 11 mars 2015. 

Prélèvement de l'impôt à la source : "Cette réforme est dangereuse pour le porte-monnaie des Français"

Le prélèvement des impôts à la source au 1er janvier 2019 n\'est pas encore décidé (illustration). 

"J’ai réussi à convaincre mes salariés que ça allait être plus simple" : des chefs d'entreprises redoutent l'enterrement du prélèvement à la source

Gérarld Darmanin (à gauche) et Emmanuel Macron (à droite), le 3 octobre 2017, à Amiens.

Le brief politique. Emmanuel Macron pourrait préférer la mensualisation obligatoire au prélèvement à la source

Le ministère des Finances, à Bercy (Paris), le 2 septembre 2018.

Le vrai du faux. Non, un employeur ne pourra pas avoir accès aux revenus du foyer de son salarié après la mise en place du prélèvement à la source

Photo d\'illustration d\'une banque BNP Paribas. 

Prélèvement à la source : mensualiser le treizième mois ?

Selon un sondage Ifop pour \"Le Journal du dimanche\", publié le 2 septembre 2018, 60% des Français souhaitent l\'entrée en vigueur du prélèvement à la source à partir du 1er janvier 2019.

Impôts : le coût d'une réforme

Le prélèvement à la source est prévue pour entrer en vigueur au 1er janvier 2019. 

Prélèvement à la source : quelles sont les alternatives ?

Stéphane Vernay, directeur de la rédaction parisienne de \"Ouest France\", le 3 septembre 2018.

Les informés. Prélèvement à la source : " Si la réforme ne se fait pas maintenant, on est reparti pour 45 ans"

Selon un sondage Ifop pour \"Le Journal du dimanche\", publié le 2 septembre 2018, 60% des Français souhaitent l\'entrée en vigueur du prélèvement à la source à partir du 1er janvier 2019.

Prélèvement à la source : une longue histoire

Le ministre de l\'Action et des Comptes publics, Gérald Darmanin, quitte le palais de l\'Elysée à Paris, le 31 août 2018. 

Prélèvement à la source : une note de Bercy sème le doute

La campagne 2018 de l\'impôt sur le revenu et le prélèvement à la source a été lancée mardi 10 avril.

Prélèvement à la source : l'exemple belge

Selon un sondage Ifop pour \"Le Journal du dimanche\", publié le 2 septembre 2018, 60% des Français souhaitent l\'entrée en vigueur du prélèvement à la source à partir du 1er janvier 2019.

Prélèvement à la source : histoire d'une réforme controversée

Laurence Sailliet, porte-parole des LR, membre du bureau politique et du comité des finances.

Prélèvement des impôts à la source : les Républicains opposés à cette "usine à gaz" coûteuse

Le prélèvement à la source, illustration.

Prélèvement de l'impôt à la source : le gouvernement sous pression

Geoffroy Roux de Bézieux, invité de franceinfo le 3 septembre 2018. 

VIDEO. "Pour une fois", le patron du Medef est "d’accord avec Jean-Luc Mélenchon : l’employeur n’a pas à connaître les revenus du foyer fiscal de son employé"

Des drapeaux français devant le ministère des Finances et de l\'Economie.

Prélèvement à la source : "Les administrations sont prêtes" mais "quelques bugs à la marge" sont possibles

C\'est le rôle de la phase de tests de détecter les éventuelles erreurs, répond Gérald Darmanin au Parisien.

Prélèvement à la source : l'excuse du bug ?

Le prélèvement à la source est prévue pour entrer en vigueur au 1er janvier 2019. 

Impôts : une note affole le gouvernement

Le président de la république Emmanuel Macron donne une conférence de presse avec le Premier ministre Finlandais à Helsinki (Finlande), le 30 août 2018.

Prélèvement à la source : pourquoi l'exécutif tergiverse

Problèmes techniques, effets psychologiques, choix politique... Pourquoi l'exécutif hésite à mettre en place le prélèvement à la source

L\'ancien secrétaire d\'État chargé du Budget et des Comptes publics, Christian Eckert, dénonce la perte d\'argent et le non-respect de la démocratie si la réforme du prélèvement à la source est annulée.

Erreurs lors des tests du prélèvement à la source : "Il faut savoir si c'est technique, politique ou psychologique"

Jean-François Copé, le maire de Meaux et ancien ministre du Budget, soutient le prélèvement à la source.

Prélèvement à la source : "Ces bugs techniques ont bon dos pour préparer les esprits à une reculade politique"

Pascal de Lima, chef économiste d’Harwell Management, invité de franceinfo dimanche 2 septembre.

Prélèvement à la source : "L'effet bug est démultiplié par le passage d'une imposition par foyer à un mode individualisé"

Jean-Yves Le Drian, ministre de l\'Europe et des Affaires étrangères, invité de France Inter-franceinfo-Le Monde dimanche 2 septembre.

Prélèvement à la source : Jean-Yves Le Drian serait "très prudent" s'il devait mettre en place la réforme

Le ministre de l\'Economie et des Finances, Bruno Le Maire, lors de l\'université d\'été du Medef, le 29 août 2018 à Jouy-en-Josas (Yvelines). 

DIRECT. Prélèvement à la source : "Si les garanties techniques sont réunies, il faut tenir le calendrier", affirme le ministre de l'Economie

\"Les erreurs identifiées concernent moins de 1% des contribuables\" a assuré sur Twitter le ministre de l\'Action et des comptes publics, Gérald Darmanin.

Prélèvement à la source : "À aucun moment, on n'a eu connaissance de ces difficultés", réagit un syndicat

1234567891010

Vous êtes à nouveau en ligne