Prélèvement à la source : le casse-tête des emplois à domicile

France 2

À partir de 2018, l'État s'occupera lui-même de payer les employés à domicile pour faciliter les démarches des particuliers.

Assistante maternelle, baby-sitter, femme de ménage : aujourd'hui, 3,5 millions de particuliers emploient une personne à domicile, quelques heures par semaine ou à temps complet. Il faut gérer la paie, les congés maternités, les arrêts maladie ou le recrutement : des formalités parfois jugées compliquées.

L'État s'occupe de tout

Pour simplifier, l'État veut faire toutes les formalités. Aujourd'hui, quand un particulier emploie une baby-sitter 40h par mois, il paie directement son employée 400 euros. Le chèque emploi service prélève les cotisations sociales à l'employeur. Mais en 2018, les particuliers n'auront plus rien à faire. Ainsi, le CESU prélèvera toujours les cotisations sociales à l'employeur, mais en plus avec son accord, il paiera aussi directement le salarié, par exemple 390 euros une fois l'impôt prélevé. Car en 2018, le prélèvement à la source va s'appliquer à tous les salariés.

 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne