Évasion fiscale : l'heure des comptes

FRANCE 2

Plus d'un milliard d'euros sont attendus dans la caisse du gouvernement, grâce à la régularisation fiscale.

Les repentis fiscaux sont au final plus nombreux que prévu. La cellule de régularisation a rapporté un pactole à l'État. Pendant plus de quatre ans, 200 agents ont géré des milliers de dossiers des repentis fiscaux qui déclaraient leurs comptes cachés à l'étranger. Dimanche 31 décembre, la cellule de régularisation fermera ses portes avec un bilan plus fructueux que prévu. 51 000 déclarations ont été enregistrées depuis 2014 dont près de 90% pour des comptes bancaires venus de Suisse et certains du Luxembourg. 32 milliards d'euros ont été régularisés entre 2014 et 2017 et plus de 8 milliards d'euros de pénalité ont été encaissés par l'État en quatre ans.

Vers une coopération internationale

La cellule a été créée en 2013 par Bernard Cazeneuve après l'affaire Cahuzac. Les contribuables qui se déclaraient au Fisc étaient moins pénalisés par l'administration. Pour plus de fermeté et d'efficacité, le gouvernement compte désormais sur la coopération fiscale internationale. En 2018, plus de 100 pays s'échangeront automatiquement les informations sur les comptes bancaires détenus chez eux.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne