Le gouvernement veut taxer les revenus de l'économie collaborative

FRANCE 3

Un rapport sur le sujet a été remis à Manuel Valls ce lundi 8 février. En 2015, l'économie collaborative a généré en France 2,7 milliards d'euros de chiffre d'affaires. Un complément de revenus développé en ligne qui échappe encore au fisc...

Sur internet, ils sont des centaines à louer leurs appartements, voitures ou à vendre leurs objets qu'ils n'utilisent plus. Ce complément de revenu échappe aux services fiscaux.

Un jeune Parisien rencontré par France 3 a empoché 3 300 euros en louant son deux-pièces et n'a jamais rien déclaré. "C'est une sorte de petit argent de poche. Pourquoi les déclarer ? On se rend compte que ce n’est pas énormément. Ça ne me choquerait pas que cela soit obligatoire, mais à partir d'un certain montant", indique-t-il.

Vers une transparence totale ?

En 2015, l'économie collaborative a généré 2,7 milliards d'euros en France. Pour réguler ces pratiques, des députés proposent une transparence totale. "L'idée serait de faire en sorte que l'on donne ces informations à l'administration fiscale, de manière à ce que la déclaration soit préremplie, comme ça se fait aujourd'hui lorsque vous êtes salariés", explique Pascal Terrasse, député PS de l'Ardèche et auteur du rapport remis au Premier ministre.

Les responsables de ces plates-formes sont méfiants et demandent une harmonisation des règles du secteur. Un projet de loi avait déjà été évoqué sur ce dossier, mais jugé trop complexe, il avait été abandonné.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne