Le gouvernement dément la création d'un service fiscal consacré aux juifs

Le ministère de l\'Economie et des Finances, à Paris, le 23 février 2017.
Le ministère de l'Economie et des Finances, à Paris, le 23 février 2017. (JEAN ISENMANN / ONLY FRANCE / AFP)

D'après un site israélien, ce "service secret" serait chargé, depuis cette année, de traquer "l'évasion fiscale des juifs français".

"Il n'existe aucune structure de ce type au sein de l'administration fiscale française." La direction générale des Finances publiques a démenti "de la manière la plus catégorique", vendredi 29 décembre, "les affirmations dénuées de tout fondement" publiées, jeudi, par le site économique israélien Globes (en anglais). Ce dernier affirme que "la France a mis sur pied un service fiscal pour enquêter sur les juifs".

D'après Globes, ce "service secret", qui serait installé au 13e étage du ministère des Finances, est chargé, depuis cette année, de traquer "l'évasion fiscale des juifs français". Vingt personnes parlant hébreu y étudieraient le cadastre des villes israéliennes à la recherche d'achats non déclarés par des Français.

Pas de treizième étage à Bercy

"La législation fiscale française interdit toute distinction qui serait opérée sur des personnes sur le fondement de leur origine, de leur lieu de résidence ou de leur appartenance à une nation ou une religion déterminée", rappellent les services fiscaux français. Ces derniers en profitent pour souligner que son immeuble "ne compte
que 9 étages et ne peut donc abriter une prétendue cellule spécialisée au 13ème étage".