Salariés des particuliers : le prélèvement à la source différé

France 2

Nouveau rebondissement dans le dossier épineux du prélèvement à la source : la réforme est finalement reportée d'un an pour tous les salariés de particuliers employeurs (gardes d'enfant, ménage, aide à domicile). Le gouvernement parle d'une mesure de simplification. 

Première exception à la règle du prélèvement à la source pour 2019 : l'emploi à domicile. Les 3,5 millions de particuliers qui emploient un salarié n'auront donc pas à se préoccuper du calcul de l'impôt de leur employé. Le gouvernement souhaite reporter la mesure, le temps de mettre en place une plateforme en ligne pour simplifier le prélèvement à la source. Une décision annoncée ce 5 juillet par Gérald Darmanin, et réclamée par la Fédération des particuliers employeurs.

1 million de salariés à domicile

"Comme je le dis souvent, on n'a ni service comptable, ni service des personnels dans notre cuisine", résume Marie-Béatrice Levaux, présidente de la fédération des particuliers employeurs. En France, l'emploi à domicile, c'est un million de salariés ; parmi eux, 250 000 sont imposables et donc concernés par cette annonce. Des salariés qui ne paieront pas d'impôts en 2019, mais qui paieront le double en 2020. Pour éviter que certains se retrouvent en difficulté, les salariés qui le souhaitent pourront verser en 2019 un acompte de leur impôt sur le revenu.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne