Réforme fiscale : un manque à gagner pour les associations

France 2

Les associations sont-elles les victimes de la réforme fiscale ? La transformation de l'ISF a entraîné une baisse de 50% des dons et l'arrivée du prélèvement à la source ne présage rien de bon pour la générosité des Français.

Et si elles ne pouvaient plus distribuer des repas aux plus démunis, défendre l'environnement ou alimenter la recherche médicale ? Les associations tirent la sonnette d'alarme : elles soupçonnent la réforme fiscale de faire chuter les dons, notamment la transformation de l'impôt sur la fortune en impôt sur la fortune immobilière. Elles enregistrent une baisse de 50% des dons, un manque à gagner d'environ 150 millions d'euros. Les dons étant déductibles des impôts et le nombre d'imposables ayant été réduit de moitié, les dons ont baissé.

Prélèvement à la source, baisse des dons ?

Le prélèvement à la source est une autre source d'inquiétude : à partir de janvier 2019, l'impôt sera retenu sur la fiche de paie sur les revenus 2019 et sera accompagné du sentiment d'avoir moins d'argent. Or, ceux qui donnent se trouvent généralement dans les classes moyennes, qui représentent 75 % des donateurs. Les associations demandent alors que les déductions interviennent plutôt dès le mois de janvier et non pas en septembre, comme prévu par la réforme.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne