Prélèvements à la source : les nouvelles déclarations de Gérald Darmanin

FRANCE 2

Sur le plateau de France 2, la journaliste Alexandra Bensaid décrypte le dernier rebondissement concernant le prélèvement à la source.

Samedi 1er septembre au matin, le ministre de l'action et des comptes publics a admis pour la première fois qu'un arrêt du prélèvement à la source n'était pas exclu. Alexandra Besnaid, éditorialiste à France Télévision et journaliste qui a interviewé Gérald Darmanin le 1e septembre au micro de France Inter, revient sur ses déclarations "c'est un peu dérourant. Gérald Darmanin, c'est le ministre qui a passé sa semaine à nous dire que la réforme se fera, qu'elle ne sera pas repoussée. Là, c'est bien la première fois qu'il parle d'arrêt comme d'une possibilité." Le problème ne serait pas technique. Le choix va être politique, d'après la journaliste.

Un risque politique

"Le risque politique pour l'exécutif : c'est que les Français ressentent cette mesure comme une mesure anti pouvoir d'achat. Ce qu'il faut bien comprendre c'est qu'à partir du 19 janvier prochain, le montant total de l'impôt à payer ne va pas changer, mais le salaire et la pension seront amputé d'une partir de l'impôt. Or, dans le même temps, la CSG continue de faire grincer, l'inflation augmente, et on vient d'apprendre de la bouche d'Edouard Philippe que les APL, les allocations familiales et les retraites ne suivront plus le cout de la vie" précise Alexandra Bensaid. Sur la taxe d'habitation, sur l'assurance chômage, le gouvernement prévoit de faire des gestes.

Les horloges ne sont pas réglées très harmonieusement alors qu'au printemps il y a l'échéance politique des Européennes.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne