Internet : vers la taxation des petites annonces ?

FRANCE 2

La fiscalité s'intéresse de plus en plus à cette économie. Les sénateurs ont voté un amendement en ce sens, il y a deux jours. Les explications de France 2.

Louer son appartement, sa voiture ou vendre des objets sur Internet, la plupart du temps, ces revenus ne sont pas déclarés : un manque à gagner pour l'État. Cette économie a généré près de trois milliards d'euros en 2015. Pour les sénateurs, cette manne doit être davantage soumise à l'impôt. Ils viennent de voter un amendement qui reste à confirmer par la loi. L'objectif ? Obliger les sites internet à déclarer directement les revenus des utilisateurs au fisc.

Objectif : anticiper l'avenir

Ces revenus seraient taxés au-delà de 5 000 euros par an. Selon Éric Pichet, fiscaliste, l'idée est surtout de "prendre date face à un phénomène qui n'était pas appréhendé par le fisc jusqu'à présent". Aujourd'hui, les utilisateurs doivent déjà déclarer au fisc les ventes entre particuliers. C'est obligatoire quand les ventes sont régulières ou quand elles dépassent un certain montant : au-delà de 2 000 à 5 000 euros par an, selon le type de transaction.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne