Internet : les particuliers bientôt taxés

Bercy souhaite taxer davantage les transactions entre particuliers via des plateformes en ligne.

David Edel a décidé de louer le pistolet à peinture qui dormait dans sa cave depuis un an. Il le dépose chez un intermédiaire qui estime pouvoir le louer dix jours par mois. Il touchera une centaine d'euros par mois, qu'il devra déclarer dès le premier mois. Mais beaucoup de particuliers ne déclarent pas ces revenus, Bercy durcit le ton.

Quelles sont les plateformes concernées ?

Depuis deux ans, les plateformes internet doivent déjà fournir à leurs utilisateurs un bilan annuel de leurs transactions. Il faudrait à l'avenir transmettre directement ces informations à Bercy. Location de matériel, voiture, logement, covoiturage : tous les secteurs sont concernés, mais pas toutes les plateformes, seulement celles qui gèrent les paiements. Sont exclus Le Bon Coin ou les réseaux sociaux qui ne font que de la mise en relation. Les plus grands sites de location immobilière s'en inquiètent. La future loi pourrait concerner plus de 270 plateformes internet.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne