Impôts : le mode d'emploi du prélèvement à la source

France 2

À partir de 2018, les impôts seront directement prélevés sur les revenus mensuels. On en sait un peu plus sur le cas de l'année 2017.

Au cœur de la révolution fiscale du prélèvement à la source se trouve une année charnière : 2017. L'année prochaine, les Français paieront encore des impôts sur leurs revenus de 2016. Mais en 2018 se fera la bascule : chacun sera prélevé en temps réel sur son salaire mensuel. Alors quid des revenus de 2017 ? Ils n'échapperont pas totalement à l'impôt : il y aura bien un avis d'imposition, avec un montant à payer, mais il sera annulé par le fisc. Une année blanche donc, mais qui aura ses limites.

Les revenus exceptionnels taxés

Le ministère des Finances a voulu éviter les abus, et certains revenus exceptionnels seront bien soumis à l'imposition, comme l'indemnité de fin de contrat, la participation ou l'intéressement. Pour un dirigeant d'entreprise, la vente d'actions gratuites ou de stock-options sera taxée. Le fisc scrutera de près les salaires des patrons pendant trois ans pour être certain que ceux de 2017 ne dépassent pas bizarrement la moyenne des autres années.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne