Exonération de la taxe d'habitation : Evreux ferme ses services publics et divise les habitants

Des services publics d\'Évreux sont fermés mercredi en raison d\'un mouvement de protestation des élus contre la suppression progressive de la taxe d\'habitation (illustration).
Des services publics d'Évreux sont fermés mercredi en raison d'un mouvement de protestation des élus contre la suppression progressive de la taxe d'habitation (illustration). (FRUMM JOHN / HEMIS.FR / AFP)

À Evreux, la mairie ferme des services publics mercredi pour protester contre la suppression progressive de la taxe d’habitation. Le mode d’action est plus ou moins apprécié par les habitants.

Plusieurs élus de l’Eure ont appelé mercredi 4 octobre à une grève des services publics. Ils entendent protester contre l'exonération progressive de la taxe d’habitation pour 80% des foyers qui la paient aujourd’hui. À Evreux où le maire Les Républicains, Guy Lefrand, redoute de voir disparaître cette ressource, les habitants sont partagés sur le mode d’action utilisé.  

La réaction des habitants à l'heure de la grève des services publics à Evreux : un reportage d'Anne Lamotte
--'--
--'--

La mairie d’Evreux n’est pas fermée, mais seuls les actes de naissance et de décès y sont enregistrés. À l’accueil, une employée répond au téléphone et tente d’expliquer patiemment que les autres services sont injoignables. Elle se fait parfois raccrocher au nez. La grève décidée par la mairie ne plaît pas à tout le monde. Une mère de famille explique que sa fille est privée de ses activités habituelles du mercredi : piscine et danse. Elle-même n'ira pas à son cours de danse.

Il y avait peut-être d’autres solutions pour la protestation, que de priver des adultes et des adultes d’un moment de détente.Une habitante d'Evreuxà franceinfo

En revanche, un autre habitant, retraité, soutient le maire LR d’Evreux, Guy Lefrand quand il assure que les séjours en maison de retraite seront plus chers, faute de ressources. L'argument municipal le touche. 

Il faut que le gouvernement arrête de se moquer du monde. C’est trop facile de dire aux collectivités qu’il n’y a plus rien.Un retraité d'Evreuxà franceinfo

Quand on lui rappelle la promesse du gouvernement de compenser à l’euro près les exonérations, ce retraité rétorque qu’il ne croit pas aux promesses. Sur son chemin, les poubelles sont remplies. Elles ne seront vidées que demain. "Dommage, que tout cela ne dure qu’un jour", dit ce partisan de la protestation municipale. "Demain, tout le monde aura oublié", prédit-il.

Vous êtes à nouveau en ligne