Crédit d'impôt recherche : un cadeau aux entreprises ?

Faut-il revoir le dispositif de crédit d'impôt recherche, cet avantage fiscal destiné aux entreprises pour favoriser la recherche et donc l'économie ? Son succès coûte très cher à l'État : plus de 6 milliards d'euros l'an dernier, un record.

Le crédit d'impôt recherche coûte-t-il trop cher à l'État ? Sert-il vraiment la recherche en France ? Ce dispositif revu il y a dix ans permet aux entreprises de déduire de leurs impôts 5 à 30 % de recherches si elles investissent dans des machines ou des salariés très qualifiés.

22 000 entreprises bénéficiaires

Exemple, cette PME, spécialisée dans les modes de paiement par internet. Elle met au point de nouveaux programmes informatiques, et bénéficie du crédit d'impôt recherche. L'an dernier, elle a touché 200 000 euros de crédit d'impôt recherche. Mais le crédit d'impôt recherche coûte cher : 6,2 milliards d'euros en 2017, soit beaucoup plus que les 2,8 milliards prévus en rythme de croisière. Plusieurs députés veulent vérifier que ce crédit d'impôt développe vraiment la recherche en France pour éventuellement revoir les critères. En France, 22 000 entreprises bénéficient du crédit d'impôt recherche, et 9 sur 10 sont des PME.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne