Baisse d'impôts : éviter "le ras-le-bol fiscal"

France 2

Après l'annonce d'une mesure de baisse des impôts, comment peut-on qualifier la stratégies fiscale du gouvernement ?

"Il y a eu deux revirements successifs en quelques jours : mardi, le Premier ministre remet à plus tard les baisses d'impôts qui avaient pourtant été promises par le candidat Macron. Samedi, quelques jours plus tard, il change de pied à nouveau, probablement dans la crainte de voir le ras-le-bol fiscal resurgir", explique François Langlet. "Et du coup, il ressuscite des mesures de baisses modestes d'impôts qui avaient été prévues par François Hollande. C'est donc la question de la cohérence, de la stratégie fiscale, qui se pose aujourd'hui", indique-t-il.

"Terminer le programme fiscal de François Hollande"

"L'autre sujet d'étonnement qu'on peut avoir tient aux mesures retenues : pourquoi avoir retenu le programme de son prédecesseur alors qu'il aurait pu mettre en œuvre une partie de ses propres mesures ?" interroge François Langlet. "Tout cela débouche sur une bizarrerie. Emmanuel Macron va en quelque sorte terminer le programme fiscal de François Hollande, mais il le fait appliquer et défendre par les trois hommes de droite de son gouvernement : Édouard Philippe et les deux ministres de Bercy, Bruno Le Maire et Gérald Darmanin", conclut le journaliste.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne