Impôts : des recettes plus importantes que prévu

FRANCE 2

La collecte des impôts en 2018 a été meilleure qu'attendu. Au total, c'est 6,1 milliards d'euros qui ont été récoltés en plus des prévisions.

C'est une bonne surprise budgétaire pour Bercy. En 2018, l'État a collecté plus d'impôts que ce que laissaient présager les estimations. Principale cause, les impôts liés aux successions. Mais le prélèvement forfaitaire unique, taxe sur les dividendes et les plus-values, a aussi rapporté davantage que ce qui était attendu : 3,45 milliards d'euros au lieu des 2,85 milliards estimés.

6,1 milliards de plus que prévu

L'impôt sur les fortunes immobilières (IFI) a lui aussi généré plus de recettes que ce qui était prévu : 1,25 milliard d'euros au lieu de 800 millions. Au total, c'est donc 6,1 milliards d'euros qui ont été récoltés en plus des prévisions. Certains estiment malgré tout que le maintien de l'ISF aurait encore gonflé les recettes. "On pourrait dire le patrimoine des ménages a augmenté, leur patrimoine financier a sûrement augmenté aussi. Si l'ISF avait été maintenu, les recettes fiscales de l'ISF auraient potentiellement été bien plus importantes en 2018 qu'en 2017", explique Pierre Madec, économiste à l'OFCE.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne