Immobilier : la taxe foncière s'envole dans les grandes villes

France 2

Le gouvernement envisage d'alléger la fiscalité locale de certains contribuables. L'Observatoire des taxes foncières de l'UNPI détaille jeudi 15 octobre l'évolution de cet impôt sur les cinq dernières années.

Les premiers avis d'imposition arrivent et, avec eux, les mauvaises surprises. La taxe foncière sur les propriétés bâties a bondi depuis cinq ans de 16,42% en moyenne. Car l'État, les départements et les communes ont tous relevé leurs parts, parfois en raison de nouvelles constructions ou de la rénovation d'immeubles. La note est particulièrement salée pour les habitants des grandes villes du pays. Cette année, ces dernières sont deux fois plus nombreuses à augmenter leur taux cette année.

Un gel des taux réclamé

Ainsi, entre 2014 et 2015, à Neuilly-sur-Seine (Hauts-de-Seine), la hausse explose (+18,49%), tout comme à Lille (+14,56%) ou à Strasbourg, où la taxe foncière bondit de 9,62%. Une envolée deux fois plus forte que celle de l'inflation, ce qui poussent certains bailleurs à réclamer un gel des taux de la taxe foncière.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne