Fiscalité : à quoi servent les impôts des Français ?

France 2

Sur le plateau de France 2, la journaliste Sophie Brunn revient en détail sur l'utilisation des impôts des Français par l'État.

Le mouvement des "gilets jaunes" exprime un sentiment d'appauvrissement, mais également un ras-le-bol fiscal. Mais à quoi servent les impôts, au juste ? En grande partie, à financer les services publics. "En France, la scolarité est gratuite, et pourtant elle a évidemment un coût. Pour un collégien, le coût d'un an est de 8 710 € par an, et ce montant augmente avec le niveau des études. Globalement, pour toute la scolarité d'un élève, de la maternelle au baccalauréat, le coût supporté par l'État est de 120 000 €. Un coût qui est évidemment financé par les impôts. On peut citer d'autres services publics, comme les routes, l'aménagement du territoire ou encore la sécurité assurée par les forces de l'ordre", indique la journaliste Sophie Brunn sur le plateau du 13 Heures.

La Sécurité sociale financée par les cotisations

Nos impôts couvrent également nos dépenses de santé, comme lorsqu'on va chez le médecin. "Le coût d'une consultation chez un médecin généraliste est de 25 €, mais la participation forfaitaire, ce que vous payez réellement, est de 1 €. La différence est prise en charge par les mutuelles et la Sécurité sociale, qui est financée par les cotisations des salariés, des retraités et des entreprises", précise-t-elle.

"De la même façon, si vous allez à la pharmacie pour acheter des médicaments, on ne règle pas la totalité. Si on regarde la consommation globale de médicaments, cela revient à 485 € par Français et par an. Les Français n'en déboursent qu'une toute petite partie, puisque les deux tiers de cette somme sont là encore pris en charge par la Sécurité sociale", conclut la journaliste.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne