VIDEO. "Arnault ? Qu'est-ce que c'est que ce Belge de circonstance ?"

Benoît Zagdoun

Bernard Arnault a tenté de désamorcer la polémique sur sa demande de naturalisation belge en récusant tout exil fiscal. En vain. Lundi, la gauche tacle le patron de LVMH, la droite prend sa défense.

EXIL FISCAL - Bernard Arnault a tenté de désamorcer dimanche 9 septembre la polémique sur sa demande de naturalisation belge en récusant tout geste "politique".  Mais le patron de LVMH n'a pu éviter un tacle du président François Hollande, qui a appelé au "patriotisme" de tous face à la crise. Lundi 10 septembre, la gauche enfonce le clou quand la droite tente de défendre le grand patron français. 

Le ministre de l'Economie et des Finances estime sur BFMTV que Bernard Arnault a "failli à l'exemplarité" nécessaire. Jean-Luc Mélenchon est lui beaucoup plus virulent. L'ex-candidat du Front de gauche à la présidentielle déclare sur Europe 1 que "les riches" qui, comme le propriétaire de l'empire du luxe, veulent s'installer à l'étranger, sont des "parasites"

Invité de RTL, le patron de l'UMP Jean-François Copé voit dans les attaques contre le patron de LVMH, Bernard Arnault, qui veut acquérir la nationalité belge, du "poujadisme de gauche". Quant à l'ex-Premier ministre François Fillon, il se dit sur Europe 1 "choqué" par ce qu'il a qualifié de "déchaînement d'insultes".

Vous êtes à nouveau en ligne