Exil fiscal : Arthur s'installe en Belgique

L\'animateur télé Arthur, le 7 mai 2014 au Parc des Princes, à Paris.
L'animateur télé Arthur, le 7 mai 2014 au Parc des Princes, à Paris. (FRANCK FIFE / AFP)

L'animateur avait déjà délocalisé sa société au Luxembourg en 2013.

Il n'a vraisemblablement pas l'intention de lancer une version wallone des "Enfants de la télé". L'animateur Arthur a choisi de s'installer en Belgique afin de payer moins d'impôts, révèle BFM Business mercredi 4 juin. La radio précise, document à l'appui (PDF), que le présentateur télé – de son vrai nom Jacques Essebag – a choisi de s'installer à Uccle, une banlieue située au sud de Bruxelles et prisée des exilés fiscaux français.

Il assurait l'an dernier ne pas vouloir s'exiler

Arthur, à la tête d'une fortune estimée à 200 millions d'euros par le magazine Challenges, avait déjà délocalisé son entreprise Arthur World Participation Group au Luxembourg en février 2013. Mais sa porte-parole assurait alors qu'il n'était pas question pour l'animateur de faire ses valises, et qu'il continuerait de payer ses impôts en France.

BFM Business révèle également que l'homme de télévision a récemment abandonné l'ensemble de ses mandats dans les différentes sociétés basées en France qui lui appartiennent. Son associée de longue date Judith Aboulkheir le remplace à chaque fois. Cité par la radio, un avocat fiscaliste analyse l'opération : "Abandonner ses mandats de dirigeant en France réduit l’activité en France, et accrédite vis-à-vis du fisc le fait que la résidence fiscale n’est plus en France."