CARTES. Impôts locaux : allez-vous payer plus que l'année dernière ?

Un habitant de Lille montre son avis d\'imposition en février 2014.
Un habitant de Lille montre son avis d'imposition en février 2014. (PHILIPPE HUGUEN / AFP)

Alors que la hausse de la taxe d'habitation est modérée dans la majorité des grandes villes, les propriétaires vont voir leur taxe foncière augmenter dans un nombre importants de départements.

Si vous habitez à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis), vous faites partie des Français qui verront le plus augmenter leurs impôts locaux cette année. Si vous vivez à Nice (Alpes-Maritimes), c'est tout l'inverse. Alors que les propriétaires ont déjà reçu leur avis d'imposition pour la taxe foncière 2016, l'ensemble des contribuables français va recevoir celui de taxe d'habitation d'ici une dizaine de jours. Les dates limites de paiement sont fixées au 17 octobre pour la taxe foncière (22 octobre par internet) et au 15 novembre pour la taxe d'habitation (20 novembre par internet).

La taxe d'habitation est calculée à partir de la valeur locative brute d'un logement. Elle est composée d'une part payée à la commune, une à l’intercommunalité et une à l’Etat. La taxe foncière sur bâti concerne quant à elle les propriétaires et comprend une part payée aux départements, en plus des parts identiques à la taxe d'habitation. Ces taux évoluent donc chaque année en fonction des choix des différents acteurs. Ceux qui figurent sur les avis d'imposition des Français cette année ne seront rendus publics pour l'ensemble des 36 000 communes qu'au début de l'année prochaine.

Au mois de septembre, le Forum pour la gestion des villes et des collectivités territoriales a néanmoins publié une étude basée sur l'évolution de la fiscalité dans 41 villes françaises de plus de 100 000 habitants. Si la taxe d'habitation augmente de façon modérée dans la majorité des communes, certaines d'entre elles ont fait le choix d'une forte hausse. C'est le cas à Nantes, où la taxe d'habitation va augmenter de 6,5 %, à Saint-Denis (+6,7%), à Saint-Paul-de-la-Réunion (+7,5%) ainsi qu'à Toulon (+10,5%).

Une trentaine de départements augmentent la taxe foncière

C'est la grande nouveauté de l'année 2016 : la part de la taxe foncière perçue par les départements augmente de façon significative. Cette hausse s'établit ainsi à 5,2% en moyenne, alors qu'elle avait peu augmenté depuis 2014. Elle ne concerne en réalité que 36 départements et le taux de la taxe sur le foncier bâti reste inchangé dans tous les autres.

En tête du classement des départements qui ont fait le choix d'augmenter la pression fiscale sur les propriétaires, se trouvent les Yvelines avec une hausse de 66%. Cette hausse spectaculaire avait été votée au début de l'année dans un département décrit comme "au bord de l'implosion à cause des baisses des dotations de l'Etat" par son président dans une interview accordée au Parisien.