Baisses d'impôts : quelles sont les marges de manœuvre du gouvernement ?

FRANCE 2

L'État a-t-il les moyens du nouveau geste fiscal annoncé par François Hollande ? Le décryptage de Jean-Paul Chapel.

L'annonce est surprenante. En déplacement dans le département de l'Isère ce jeudi 20 août, François Hollande a annoncé une baisse d'impôts "quoi qu'il arrive", en 2016. Mais cette promesse demande des moyens. Le gouvernement les a-t-il ? "Aujourd'hui, la réponse est non", assure Jean-Paul Chapel. "Une nouvelle baisse d'impôts ça serait des recettes en moins et pour l'instant la France ne peut pas se le permettre", poursuit-il. 
 
Le pays doit déjà trouver 19,5 milliards d'euros d'économies pour boucler le budget 2016. La France s'est engagée auprès de Bruxelles à réduire son déficit à 3,3% du PIB.

Croissance : un coup d'arrêt 

Les nouvelles baisses d'impôts dépendront de la future croissance annoncée à 1,5%. "Si cette croissance s'accélère par exemple à 1,8%, cela dégagerait 3 milliards d'euros supplémentaires que le gouvernement pourrait redistribuer en baisses d'impôts. Mais ce scénario n'est pas réaliste. Les derniers chiffres de l'Insee ont révélé un coup d'arrêt brutal de la croissance. Au dernier trimestre c'était 0%", prévient le journaliste.   
 
Vous êtes à nouveau en ligne