Baisse de la TVA dans la restauration : un bilan très mitigé

France 3

La Cour des comptes estime que tous les professionnels n'ont pas joué le jeu.

Un dispositif inefficace et très cher, selon la Cour des comptes. La baisse de la TVA dans la restauration représente un manque à gagner de 2,6 milliards d'euros par an pour l'État. Le secteur n'aurait pas tenu ses promesses. Premier engagement pris en 2009 : baisser les prix. "Au bout d'un an, quand on sait aperçu que 80% de mes confrères ne le faisaient plus, on a remonté tous nos prix, ça a été bénéfique peut-être pas sur nos marges, mais sur la trésorerie oui", reconnait Olivier Groussard, restaurateur à Toulouse.

Une promesse de 20 000 embauches par an

Deuxième engagement de la profession : créer des emplois. Alain Fontaine, restaurateur à Paris, estime avoir joué le jeu. Il a embauché cinq personnes. Un effort louable, mais insuffisant pour la Cour des comptes. Les restaurateurs s'étaient engagés à embaucher 20 000 personnes par an, ils auraient recruté que 6 000 à 9 000 personnes par an. La Cour estime donc qu'une simple baisse des charges sociales aurait pu créer plus d'emplois pour moins chers.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne