Impôts : supprimer une tranche, comment ça marche ?

(Dans la jungle des impôts... © MaxPPP)

Plus vous gagnez d'argent, plus vous payez d'impôts : la règle paraît simple, en théorie. Mais sa mise en pratique est bien complexe, notamment à cause du quotient familial, des abattement divers... on est ainsi imposé de 5,5% à 45%.

Comment savoir combien l'on paiera d'impôts ? Au moment de remplir sa déclaration de revenus, les contribuables ont tous, à un moment ou à un autre, un moment de grande solitude... Calculette en main, le résultat est rarement le même deux fois d'affilée. La déclaration sur Internet a simplifié le calcul : le site des impôts propose une simulation immédiate. Mais, du coup, on n'a pas pris le temps de comprendre comment on arrivait à ce résultat...

Car le calcul de l'impôt est assez subtil. Il est bien sûr calculé en fonction des revenus de l'année passée ; mais ces revenus, dits "net global" sont divisés par le nombre de parts du quotient familial. Et à chaque tranche correspond un taux d'imposition : il y en a six. Jusqu'à 6.011 €, 0% ; jusqu'à 11.991 €, 5,5% ; jusqu'à 26.631 €, 14% ; jusqu'à 71.397 €, 30% ; jusqu'à 151.200 €, 41% : au-delà, 45%. En clair : à moins de 6.011 €, pas d'impôt à payer. Si j'en gagne 20.000 €, je serai imposé à 5,5% jusqu'à 11.991 €, et à 14% ensuite.

Mais l'histoire ne s'arrête pas là : il faut éventuellement ajouter la taxe sur les hauts revenus - 3 ou 4% au-dessus de 250.000 €. Ou, à l'opposé, ajouter la décote pour les contribuables faiblement imposés, à moins de 1.016 €. Et bien sûr, prendre en compte le plafonnement du quotient familial, les réductions d'impôt, les crédits d'impôts, etc. Au final, difficile de s'y retrouver...

Des modes de calcul différents

Que se passe-t-il si on supprime la première tranche de l'impôt ? La "nouvelle" première tranche passe donc à 11.991 €. La partie des revenus jusqu'à ce seuil ne serait plus taxée... "10 millions de foyers vont sortir de l'impôts sur le revenu ; les neuf autres millions, qui restent imposables, vont bénéficier d'une baisse de leur impôt" , analyse Vincent Drezet, secrétaire général de Solidaires finances publiques, le principal syndicat de l'administration fiscale. Et non pas six millions, comme l'a annoncé le Premier ministre ce mercredi. 

Pour Vincent Drezet, secrétaire général de Solidaires finances publiques, l'annonce du gouvernement n'est pas claire
--'--
--'--

A moins que le gouvernement ne décide que de supprimer la première tranche - de sortir de l'impôts les contribuables qui gagnent moins de 11.991 €. Et de garder les autres. D'où une certaine confusion...

(tranches)
 

Vous êtes à nouveau en ligne