Plan logement : les spécificités du bail mobilité

FRANCE 3

Le bail mobilité est une des nouveautés du plan logement présenté par le gouvernement ce mercredi 20 septembre. Un bail d'un mois destiné aux personnes qui ne sont pas en CDI et pour lequel l'État se portera garant.

Pour les personnes qui n'ont pas de CDI, il est parfois compliqué d'accéder à certaines locations. Le nouveau bail mobilité pourra les aider. Il s'adresse à des personnes en situation de précarité : étudiants, stagiaires, apprentis, CDD ou encore en reconversion professionnelle. Plus besoin d'une caution familiale ou bancaire, l'État se porterait garant pour couvrir les impayés.

Les professionnels de l'immobilier s'interrogent

Pour les professionnels de l'immobilier, cette garantie de l'État ne va pas assez loin. "C'est à hauteur de 1 500 euros dans les zones tendues comme Paris. Cela correspond à deux mois de loyer. S'il y a un impayé de loyer qui dépasse deux mois, et c'est très fréquent, qu'est-ce que je fais ? [...] Comment vont répondre les tribunaux face à ces impayés ?", questionne Sylvain Nouallet, directeur d'une agence Orpi. Le bail mobilité sera déployé particulièrement dans les zones tendues où les logements sont aujourd'hui trop souvent détournés du marché locatif à des fins touristiques.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne