Immobilier : des futurs logements à la place des bureaux ?

FRANCE 2

La future loi "ELAN" souhaite encourager les promoteurs immobiliers à transformer les immeubles de bureaux vacants en logements. Mais dans quelle mesure cela est-il vraiment possible ?

Quatre millions de mètres carrés : voilà ce que représente la surface des bureaux vides pour la seule Île-de-France. Pourquoi ne pas les transformer en logement ? L'idée parait simple, est-elle réalisable à grande échelle ? Dans le sud de Paris, un immeuble de 84 logements était encore rempli de bureaux il y a cinq ans. La transformation du bâtiment aura coûté 7 millions d'euros. Dans le 20e arrondissement, un autre immeuble de bureaux libéré il y a quelques jours est voué à devenir un immeuble de logements.

5 000 à 10 000 logements créés

Les architectes devront s'adapter à la structure du bâtiment. Et ce n'est pas le seul défi à relever. Un promoteur qui voudrait transformer des bureaux en logements doit attendre que l'immeuble soit entièrement vide, ce qui peut prendre plusieurs mois. Il faut ensuite créer des cloisons, abaisser les plafonds, parfois les désamianter, pour construire, enfin, appartements et parties communes. À Paris, le coût des travaux de transformation est d'environ 2 500 euros du mètre carré contre 1 800 euros pour construire du neuf. Pour inciter les communes à construire de nouveaux logements, la future loi Elan peut les dispenser, dans certains cas, de construire des logements sociaux. Les promoteurs peuvent aussi construire jusqu'à 30% en plus, en surélevant les bâtiments, par exemple. Si 5 000 à 10 000 logements devaient ainsi être créés, la solution a des limites. Souvent les bureaux sont construits dans des quartiers d'affaires. La loi "ELAN" est en cours d'examen à l'Assemblée nationale. Elle sera votée avant l'été. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne