Transparence des ventes immobilières : trois questions sur le nouveau site internet lancé par la direction générale des Finances publiques

Un panneau d\'agence immobilière à la fenêtre d\'un appartement vendu à Paris, le 19 décembre 2017. (illustration)
Un panneau d'agence immobilière à la fenêtre d'un appartement vendu à Paris, le 19 décembre 2017. (illustration) (LIONEL BONAVENTURE / AFP)

La direction générale des Finances publiques a lancé un site qui répertorie tous les montants des transactions immobilières. Une base de données gratuite qui renseigne les prix des transactions sur les cinq dernières années partout en France.

La direction générale des Finances publiques a lancé mercredi 24 avril un site internet baptisé "Demande de valeur foncière", qui répertorie tous les montants des transactions immobilières réalisées en France. Une base de données gratuite qui regroupe les prix de toutes les transactions effectuées jusqu'à cinq années en arrière sur tout le territoire, pour chaque parcelle de cadastre.

Sur le site, chaque transaction est listée avec le prix de vente du bien, sa surface et le nombre de pièces du logement, la surface d'un éventuel terrain, ainsi que la présence ou non de dépendances (comme les caves).

1À qui ce site va-t-il profiter ?

Avoir une information sur les cinq dernières années "est aussi utile pour le vendeur ou l'acheteur qui veut entrer sur le marché, que pour les gens qui s'intéressent à la recherche sur le marché immobilier" estime Pierre Madec, économiste à l’OFCE, et spécialiste de l’immobilier

Le fait que tout le monde puisse avoir accès à ces informations de manière exhaustive permet plus de protection. "Les acheteurs et les vendeurs auront accès à une information qui jusque-là était réservée aux professionnels. Et les professionnels qui avaient seulement accès au prix de leurs propres ventes auront accès à tout le marché local à un niveau fin".

Avantage aussi à l'investisseur selon Philippe Tabouret , le directeur général de la CAFPI, un courtier en prêts immobiliers. "On a une meilleure idée de la valeur des biens. Pour un particulier, ce sera une donnée essentielle à son choix s'il souhaite faire un investissement."

La France était en retard sur ce type d'information par rapport à ses voisins. Au Royaume-Uni par exemple, ces données sont accessibles depuis le milieu des années 90. Aux États-Unis, il est même possible de suivre l'évolution des logements dans le temps avec le nom des acheteurs, des vendeurs, les modifications faites. "Il y a encore du travail dans la mise à disposition des données, mais c'est une avancée très importante pour la France" assure Pierre Madec.

2Peut-il y avoir une influence sur les prix du marché ? 

Connaître précisément le montant des ventes réalisées dans une parcelle donnée va permettre de "réguler" le marché affirme Philippe Tabouret. En effet, si les prix des ventes sont visibles, il sera beaucoup plus difficile de mettre en vente un bien à un montant au-dessus du marché.

De quoi avoir un effet très structurant et profitable à un marché "assaini de ses extrêmes" pour Jean-Marc Torrollion, le président fédéral de la FNAIM.

Enfin, cela devrait éviter que des biens immobiliers restent en vente trop longtemps conclut Pierre Madec. "L'information va peut-être permettre d'être mieux informés dès le début de l'opération et donc d'éviter des ventes longues où le vendeur va avoir tendance à surévaluer son bien. Maintenant, il saura exactement quelle est sa valeur."

3Peut-on se fier uniquement à ces informations ?

"Là où il faut faire attention, c'est que la mise à disposition des données ne se fait pas en temps réel" explique Pierre Madec. En effet, les prix seront mis à jour deux fois par an, en avril et en octobre. "Or, le marché peut évoluer très vite, que ce soit en zone tendue ou pas, donc il ne faut pas se fier uniquement à ces données-là et il faut rappeler aussi que le nombre de mètres carrés et la localisation ne font pas tout le prix du bien, chaque bien est unique."

Sentiment partagé par Philippe Tabouret qui insiste sur le nécessaire accompagnement et le conseil d'un agent immobilier. "Cela permet à l'acquéreur comme au vendeur de ne pas se faire embarquer dans des problèmes juridiques, financiers ou autres. Les agents immobiliers pourront aussi affiner ces données, pour avoir des précisions plus claires sur les typologies des maisons et des appartements correspondantes".

Vous êtes à nouveau en ligne