Prêts immobiliers : la renégociation en augmentation

FRANCE 2

Les taux de prêts immobiliers sont historiquement bas. Les emprunteurs ont donc intérêt à renégocier leurs crédits. Certains en sont même à leur deuxième renégociation.

De plus en plus de Français rediscutent leurs crédits. Le nombre de renégociations a augmenté de 25% en un an. En cause, le taux des prêts immobiliers, particulièrement bas : 1,39% en moyenne le mois dernier. La confirmation d'une baisse progressive depuis plus de six ans. Gwenolé Hignet, propriétaire d'un logement, a ainsi renégocié son prêt qui court sur les dix prochaines années, de 1% à 0,6%. "On est dans une période incroyable où on peut, sans rougir, aller faire jouer la concurrence", explique-t-il.

Le temps en faveur des emprunteurs

Certains Français renégocient même leurs prêts une deuxième fois. Des revenus qui augmentent peuvent convaincre les banques de diminuer leur taux, et surtout, le temps joue en faveur des emprunteurs : plus la durée de l'emprunt est basse, plus le taux est bas. S'il reste moins de dix années de remboursement en revanche, difficile de faire une bonne affaire car les intérêts ont été en majorité remboursés.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne