Immobilier : situation contrastée après une année particulière

Jean-Paul Chapel fait le point sur le marché de l’immobilier sur le plateau d’Anne-Sophie Lapix.

"La situation est contrastée", indique l’économiste Jean-Paul Chapel. En effet, le prix de l’immobilier a chuté les cinq derniers mois de 0,5% à Toulouse et Montpellier, et de 0,4% à Paris. Dans certaines agglomérations, les prix continuent néanmoins de grimper. C’est le cas à Nantes et Lyon, qui affichent des hausses de 1,9% mais aussi de Strasbourg où les prix ont augmenté de 1,4%, "des villes qui restent encore très dynamiques sur le plan économique". La hausse est plus modérée dans les zones rurales : + 0,5% seulement.

Parti pour durer ?

Cette modération des prix devrait selon les professionnels de l’immobilier perdurer. Certes les taux d’intérêts "restent très bas" et "poussent la demande", indique Jean-Paul Chapel, mais la diminution du nombre de ménages capables d’investir dans l’immobilier suite à la hausse du chômage entraine une baisse de la demande et en conséquence, des prix. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne