Immobilier : les prix dans l'ancien ont augmenté de 3,2% en 2018

Une façade d\'immeuble dans le 7e arrondissement de Paris.
Une façade d'immeuble dans le 7e arrondissement de Paris. (GILLES TARGAT / AFP)

Les prix, en hausse depuis 2015, ont encore fortement progressé en France l'an dernier, avec une progression qui s'est accentuée en fin d'année. Les prix grimpent particulièrement en Ile-de-France.

L'immobilier français ancien a signé, pour la troisième année consécutive en 2018, un nouveau record de nombre de ventes, tandis que les prix ont poursuivi leur hausse, selon les chiffres communs de l'Insee et des notaires. L'an dernier, le nombre de transactions dans l'immobilier ancien s'est établi à 970 000 dans le pays. Il ne s'agit que d'une petite progression par rapport au chiffre de 2017 (968 000), mais celui-ci marquait un niveau sans précédent après, déjà, une année 2016 record.

A Paris, les prix grimpent de 6%

De leur côté, les prix, qui rebondissent eux depuis 2015, ont encore augmenté en moyenne en France l'an dernier, avec une progression de 3,2% qui s'est accentuée en fin d'année. Cette accélération fin 2018 est d'autant plus notable que, plus généralement, l'inflation française a ralenti sur la même période alors qu'elle s'était rapprochée des 2% en milieu d'année.

A Paris et sa région, les prix progressent de 4,2% l'an dernier, tandis que dans le reste du pays, la hausse se limite à moins de 3%. Plus précisément, "Paris continue de tirer vers le haut les prix des appartements, même si la hausse dans la capitale est un peu moins marquée" à la fin 2018 que plus tôt dans l'année, souligne la note. A Paris, cette progression s'établit à plus de 6% sur l'année.

Vous êtes à nouveau en ligne