Marseille : l'annulation du plan de reconstruction des écoles délabrées demandée par le rapporteur public

Une classe d\'école dans un préfabriqué, en 2016, dans le 15e arrondissement de Marseille.
Une classe d'école dans un préfabriqué, en 2016, dans le 15e arrondissement de Marseille. (BORIS HORVAT / AFP)

Le conseil municipal de Marseille avait voté, en 2017, pour la reconstruction de 34 écoles délabrées.

"On vient d'apprendre que le rapporteur public demande l'annulation de la délibération" votée par le conseil municipal en octobre 2017 dans le dossier du partenariat public-privé (PPP) pour la reconstruction de 34 écoles délabrées de Marseille, a annoncé lundi 28 janvier, sur franceinfo, Benoît Payan, président du groupe PS au conseil municipal de Marseille.

La justice administrative a été saisie par trois recours déposés par des membres du collectif "Marseille contre les PPP". Ils estiment que le PPP est "contraire à l'intérêt public" et "catastrophique" pour les entreprises locales du BTP. Les conseillers municipaux Benoît Payan (PS) et Jean-Marc Coppola (PC) ont lancé une pétition contre le PPP qui a atteint les 10 000 signatures, en fin de semaine dernière.

On va attendre la décision du tribunal administratif, mais c'est déjà une première victoire. Le rapporteur public nous donne raisonBenoît Payansur franceinfo

Le plan de reconstruction, lancé par le maire LR de Marseille, Jean-Claude Gaudin, prévoyait de détruire et de reconstruire 34 écoles pour un coût d'un milliard d'euros. "C'est absolument scandaleux, il y avait d'autres moyens qui sont bien moins chers. C'est tout à fait nocif pour les finances publiques, on est une ville à l'agonie financièrement."

Les juges du tribunal administratifs, indépendants du rapporteur public, rendront leur décision dans au moins deux semaines.

Vous êtes à nouveau en ligne