Les logements évolutifs ou modulables s'installent dans le paysage

FRANCE 2

Dans ces habitations, les pièces se composent  ou se recomposent. Les explications de France 2.

Des maisons modulables comme dans un jeu de construction ou des appartements que l'on agence à sa guise : la nouvelle tendance est l'habitat sur mesure. Les promoteurs l'ont bien compris. Désormais, le logement se vend à la carte.

A Serris (Seine-et-Marne), un 4 pièces va par exemple être transformé en 3 pièces plus studio. Pour cela, il suffit de monter une cloison, bien l'isoler puis transformer le coin bureau en kitchenette. Audrey Mercier dispose par exemple d'un appartement de 50 m² qui est séparé par une cloison avec un studio de 20 m² qui lui appartient également. La cloison mobile lui permet de louer cet appartement indépendant 600 euros par mois.

Agrandir les maisons

Plus tard, la jeune propriétaire pourra réunir les deux appartements pour n'en faire qu'un. "Soit je pourrai vendre le F2 plus le studio, ou vendre le F3. Cela dépendra du marché de l'immobilier", confie-t-elle.

Il est également possible d'acheter un logement évolutif sur plan. Certaines maisons peuvent être agrandies en seulement trois à quatre mois de travaux grâce à l'ajout de modules en bois.  Il faut compter de 40 000 à 65 000 euros par module ajouté. Un dispositif qui répond aux besoins du marché selon l'architecte de ces habitations.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne