Immobilier : l'achat groupé a le vent en poupe

FRANCE 2

De plus en plus de Français s'unissent pour devenir propriétaires. Certains le font entre amis, d'autres le font avec de parfaits inconnus. L'enquête de France 2.

Bruno Sardet et Joris Villetard, deux amis d'enfance, sont les heureux propriétaires d'un appartement trois-pièces de 61 m² en région parisienne. "Sans acheter ensemble, c'était impossible", confie à France 2 Joris, qui a apporté 178 000 euros. Bruno a déboursé 35 000 euros. Le premier est propriétaire à 85%, le second à 15%; pour rééquilibrer les comptes, Bruno verse à son ami un loyer de 175 euros par mois.

Une vie en commun

À Strasbourg (Bas-Rhin), d'autres achètent ensemble sans même se connaître. Ils ont décidé de faire construire un immeuble en commun. L'astuce : les coûts sont réduits puisqu'ils se passent des services d'un promoteur. Le plus difficile est de se mettre d'accord sur les détails car chaque décision est prise à l'unanimité.

À Nantes (Loire-Atlantique), six foyers ont emménagé dans le bâtiment qu'ils ont conçu de A à Z. Tous vivent comme une communauté. Le jardin et certaines pièces comme la buanderie sont partagés. Il y a même un studio qui sert pour accueillir les visiteurs de chacun. Cette vie en commun leur plaît. "Même si c'est moins cher qu'ailleurs, ce n'est pas possible de s'intégrer dans ce genre de projet si on n'en partage pas les valeurs", assure Amélie Germain, l'une des propriétaires. 200 projets semblables sont en construction en France.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne