VIDEO. Le délégué général de la fondation l’Abbé Pierre appelle à la mobilisation générale

BRUT

Dans un entretien accordé à Brut, Christophe Robert, délégué de la fondation l’Abbé Pierre, appelle à la mobilisation afin d’aider à la réinsertion des sans-abri, particulièrement en danger en hiver.

Cet hiver, de nombreux sans-abri vont mourir. Mais pour Christophe Robert, délégué général de la fondation l’Abbé Pierre, "on peut y faire quelque chose." Dans un témoignage accordé à Brut, il entend sensibiliser pour venir en aide aux dizaines de milliers de personnes en situation précaire. "Avoir un toit sur la tête, c’est toute l’année un besoin", estime-t-il. "Donc, ne pas avoir de logement, de solution durable, c’est ne pas pouvoir inviter les gens, c’est ne pas avoir un espace à soi pour se reposer, c’est ne pas pouvoir se soigner convenablement, c’est ne pas pouvoir aller au boulot propre."

Plusieurs solutions

Pour y remédier, Christophe Robert évoque de nombreuses solutions qui peuvent être fournies comme le renforcement de maraudes - ces groupes de bénévoles qui vont à la rencontre des sans-abri - l’ouverture de places supplémentaires dans les centres d’accueil et la proposition de solutions durables afin d’aider à leur réinsertion. Pour le délégué général, "il faut que l’aide sociale, dans son ensemble, s’adapte à la situation des personnes et pas l’inverse". Il précise : "C’est-à-dire, proposer une solution durable de logement et mettre en place autour l’accompagnement qui pourrait s’avérer nécéssaire pour les personnes qui souffraient de dépendances, par exemple la dépendance à l’alcool." Selon lui, les solutions d’urgence qui sont proposées chaque hiver - bien que respectables - ne sont tout de même pas dignes, ni efficaces. Chaque année, depuis cinq ans, environ 500 SDF meurent dans les rues, en France.

Vous êtes à nouveau en ligne