Marseille : la mairie veut détruire des immeubles habités jugés dangereux

FRANCE 2

Pour éviter que d'autres immeubles ne s'effondrent à Marseille (Bouches-du-Rhône), la ville a décidé d'en détruire rue d'Aubagne.

Les copropriétaires du 71 de la rue d'Aubagne sont sous le choc en lisant le journal. Ils viennent d'apprendre que leur immeuble fait partie des sept que la mairie de Marseille (Bouches-du-Rhône) va racheter pour les rénover ou les détruire. "On nous impose des choses, on essaye des les faire bien et d'un coup, par voie de presse, on apprend qu'on est exproprié", s'étonne Lionel Caron, propriétaire d'un appartement.

Procédures à l'amiable ou expropriations

La mairie se base sur un rapport d'experts qui ont analysé l'état des bâtiments après l'effondrement de deux immeubles en novembre dernier. Juste au-dessus de la zone du drame, sept édifices sont jugés trop vétustes pour être réintégrés. Dans un communiqué, la mairie annonce qu'elle les achètera via des procédures à l'amiable ou des expropriations. Pour les commerçants de la rue partiellement coupée, ces nouveaux travaux à venir sont une mauvaise nouvelle de plus. À Marseille, 200 immeubles au total ont été évacués et 1 500 personnes sont toujours relogées dans des hôtels.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne