Marseille : hommage aux victimes six mois après le drame de la rue d'Aubagne

Dimanche 5 mai, les Marseillais se sont rassemblés dans le quartier de Noailles (Bouches-du-Rhône), six mois après l'effondrement de deux immeubles insalubres.

Neuf torches ont été allumées en silence, pour les huit victimes des effondrements de la rue d'Aubagne. Les habitants rendent également hommage à Zineb Romdhane, octogénaire décédée suite à un tir de lacrymogène en marge d'une manifestation contre le logement indigne. Il y a six mois, jour pour jour, deux immeubles s'effondraient en plein centre-ville de Marseille (Bouches-du-Rhône).

1 500 personnes relogées

"C'était important de marquer les six mois, c'était important d'en faire un moment vivant aussi aujourd'hui. Au bout de six mois, le deuil est toujours présent, mais on a besoin que le quartier reprenne vie", déclare Kevin Vacher, du collectif du 5 novembre. Depuis, l'émotion est très forte dans la ville, devenue symbole de l'habitat insalubre. 250 immeubles, classés en péril, ont été évacués et 1 500 personnes sont relogées dans des associations ou des hôtels. La justice a ouvert 15 enquêtes différentes pour mise en danger de la vie d'autrui. Les personnes évacuées ne savent pas si elles pourront un jour réintégrer leur logement.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne