Canicule : "Les sans-abri peuvent difficilement se mettre au frais", rappelle le président du Samu social de Paris

Le président du Samu social de Paris déplore une mauvaise prise en charge des SDF dans la capitale, dont le chiffre ne cesse d\'augmenter (photo d\'illustration).
Le président du Samu social de Paris déplore une mauvaise prise en charge des SDF dans la capitale, dont le chiffre ne cesse d'augmenter (photo d'illustration). (LUC NOBOUT / MAXPPP)

Le président du Samu social de Paris dénonce, sur franceinfo, une mauvaise prise en charge des SDF en cette période de canicule.

Les sans-abris font partie de ceux qui souffrent le plus en période de canicule. "Ils peuvent difficilement se mettre au frais, et surtout, ils ne peuvent pas tous boire de l'eau quand il faut, ni se protéger", explique à franceinfo Éric Pliez, président du Samu social de Paris, lundi 24 juin. Alors que débute le premier épisode de canicule de l'année, il déplore une mauvaise prise en charge des SDF à Paris, dont le chiffre ne cesse d'augmenter.

"Probablement 5 000 SDF" dans Paris

3 641 SDF ont été recensés à Paris lors de la nuit de la solidarité, au mois de février. Mais avec l'arrivée du printemps, la plupart des places proposées lors du plan grand froid ont fermé. "Aujourd'hui on est probablement au-delà de 5 000 personnes sans-abris dans Paris", estime Éric Pliez, président du Samu social de Paris.

"Toutes les périodes sont compliquées quand on n'a pas de domicile, mais les pics de chaleur, comme les vagues de froid, sont des moments extrêmement tendus et dangereux pour ces personnes qui sont, en plus, fragilisées par une vie à la rue", ajoute-t-il, en soulignant que cette situation concerne des personnes de tout âge. "15 % des personnes de plus de 60 ans appellent le 115, à peu près autant de jeunes. Beaucoup de femmes aussi, notamment avec des enfants".

Des parcs ouverts toute la nuit

"Parmi les gens qui nous appellent, entre 19h et 6h du matin, 150 personnes n'ont pas pu être prises en charge, dont 50 gamins", poursuit-il. Ces gens-là se réfugient donc aux urgences hospitalières, ou dans des cages d'escaliers. Pour venir en aide aux personnes sans-abris lors de ce pic de chaleur, la mairie de Paris a annoncé qu'elle laisserait des parcs ouverts. Tous les accueils de jour devraient étendre leurs horaires, et certains lieux climatisés seront ouverts toute la nuit.

Vous êtes à nouveau en ligne