L'encadrement des loyers est-il une mesure efficace ?

FRANCE 2

Remis en vigueur à Paris lundi 1er juillet, l'encadrement des loyers est une mesure controversée pour les professionnels de l'immobilier.

À partir de lundi 1er juillet, l'encadrement des loyers revient en vigueur à Paris. Selon la mairie de Paris, le dispositif est sans aucun doute efficace. Entre 2005 et 2015, sans encadrement, les loyers ont augmenté de 50%. Puis, quand la mesure a été appliquée une première fois entre 2015 et 2017, la hausse n'a été que de 1%. Pour la mairie, l'annulation de l'encadrement des loyers par la justice en novembre 2017 a fait repartir à la hausse les loyers de la capitale. Il y aurait eu "3% de hausse en 2018", précise Ian Brossat, adjoint à la mairie de Paris en charge du logement.

Des propriétaires qui revendraient ?

Mais selon l'Observatoire des loyers de l'agglomération parisienne, l'encadrement des loyers ne concerne que les logements où le locataire change, soit 1 sur 5. C'est donc un autre décret qui aurait changé la donne : un dispositif pour limiter la hausse annuelle de l'indice de ces loyers dans les zones tendues. Les professionnels du secteur, eux, sont inquiets. Selon une étude de Locservice.fr, 58% des propriétaires-bailleurs se disent prêts à réagir négativement. 28% revendraient leur bien, 20% annuleraient leur investissement tandis que 10% se tourneraient vers la location touristique type Airbnb. Pour les défenseurs de l'encadrement des loyers, à l'inverse, la mesure permettrait de relancer le marché.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne