Encadrement des loyers : la baisse des prix est enclenchée

FRANCE 2

Elle est appliquée à Paris. Beaucoup de professionnels du secteur avaient exprimé des doutes. Mais les loyers ont baissé sans effet dissuasif sur les propriétaires.

Avec l'encadrement des loyers, Paris coûte de moins en moins cher. Sylvain Nouallet est agent immobilier dans la capitale et depuis le 1er août et la mise en place de l'encadrement des loyers il voit déjà les prix baisser. "J'ai un studio qui était loué et qui fait 12m² à peine qui était loué 550 euros avant la loi Alur. On va devoir le porter à 376 euros charges comprises avec le nouveau dispositif", explique-t-il. Soit une économie de 180 euros pour le locataire.

Des dérogations

Une étude d'autres agents immobiliers le confirme : avant le 1er août, les loyers étaient trop chers dans 46% des annonces. Aujourd'hui cela ne concernerait plus que 29% des offres.  Le propriétaire doit désormais respecter un loyer de référence dans la capitale en fonction de plusieurs critères : le quartier, le nombre de pièces de l'appartement et l'année de construction de l'immeuble. Le loyer ne peut pas être majoré de plus de 20% sauf en cas de caractéristiques exceptionnelles comme un balcon, une belle vue ou des travaux récents.
Les dérogations sont nombreuses et beaucoup de propriétaires s'engouffrent dans la brèche. Après la signature du bail, le locataire a trois mois pour poser un recours s'il juge son loyer trop élevé.  
 

 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne