Économie : les biens de l'État ne font plus recette

France 2

Les cessions immobilières de l'État ont baissé de 40% depuis 2017. Un manque à gagner important pour les caisses de l'État.

Un ancien entrepôt en Seine-Maritime est en vente à 158 000 €,  Une maison à Saint-Germain-en-Laye (Yvelines) estimée à 500 000 € ou encore un bâtiment technique très délabré...Voici quelques-unes des propriétés dont l'État a du mal à se débarrasser. En 2017, ces ventes ont rapporté 340 millions d'euros, soit 40% de moins qu'en 2016 où l'État avait récupéré 560 millions d'euros. Les ventes baissent, car les biens en vente sont loin d'être des bonnes affaires comme l'explique un récent rapport parlementaire. "Le portefeuille immobilier de l'état se compose aujourd'hui de biens en état médiocre ou qui justifient une remise aux normes (...) Nombre d'entre eux se situent au demeurant en dehors des zones attractives", peut-on y lire.

517 millions d'euros pour l'entretien du patrimoine

Le patrimoine ne rapporte donc pas assez qu'espéré. Par ailleurs, l'État continue d'investir et d'entretenir des bâtiments qui lui coûtent cher, 517 millions d'euros en 2017, soit beaucoup plus que ce que les ventes ont rapporté.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne