Crédits immobiliers : plus de libertés pour les emprunteurs

FRANCE 2

Les Français ne seront plus obligés d'épouser la banque qui leur fait crédit. Les députés ont adopté un amendement qui met fin à l'obligation de domicilier ses revenus dans l'établissement qui vous fait un prêt immobilier.

Pour obtenir un crédit immobilier, être obligé de domicilier ses crédits dans cette même banque, c'est bientôt fini. Les clients sont satisfaits. "C'est de l'abus de pouvoir. Il n'y a aucune raison qu'on demande à un individu de rapatrier ses comptes pour la simple et bonne raison qu'il a acheté un appartement ou autre", dit une femme. "Ce n'est pas normal, on le droit de choisir", ajoute une autre.

Les banques mécontentes

En 2017 le gouvernement avait voté un amendement imposant cette pratique. Aujourd'hui, pour favoriser la concurrence, il revient en arrière. Une victoire pour cette association. "Le prêteur se rémunère déjà par les taux des intérêts. Pourquoi lui organiser un avantage complémentaire, qui lui consisterait à pouvoir exiger pendant dix ans de tenir prisonnier son client ?", explique Serge Maître, président de l’AFUB.

Des changements législatifs condamnés par les banques qui dénoncent une instabilité règlementaire sans raison apparente. Neuf clients sur 10 acceptent déjà de changer selon un courtier. La mesure devrait rentrer en application en juin.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne