Bordeaux : des salariés sans domicile fixe

FRANCE 3

De plus en plus de travailleurs à Bordeaux (Gironde) ont du mal à se loger. Au point que certains salariés en arrivent à dormir dans leur voiture. La pénurie de logement s’aggrave d’année en année.

Sa voiture a été son seul refuge. Un jeune travailleur a quitté sa région natale pour un emploi en CDI à Bordeaux (Gironde), mais impossible de trouver un logement dans une ville choisie pour son rayonnement. "Au début, c’est comme un échec. Et puis, l’égo en prend un coup quand même. Pour les douches, j’allais sur les autoroutes. Ce n’était pas évident", confie-t-il. Aujourd’hui, il a un studio mais il préfère rester anonyme pour évoquer ces mauvais souvenirs.   

Les jeunes travailleurs et étudiants visés 

Même scénario pour une jeune femme âgée de 20 ans avec un petit salaire au départ mais pas de garants pour trouver un appartement. "J’avais trouvé un squat à côté de Mérignac, il n’y avait pas de meubles. C’était compliqué parce que je n’arrivais pas à dormir", explique-t-elle. La situation à Bordeaux devient de plus en plus difficile. Jeunes travailleurs ou étudiants, c’est toute une génération qui souffre d’une pénurie désormais installée dans la réalité bordelaise. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne