Ikea , leader de la distribution d'ameublement en France, veut ouvrir 12 magasins dans l'Hexagone d'ici 2020

(gettyimages)

Objectif : porter son parc à 40 magasins, a indiqué son directeur général, Stefan Vanoverbeke. Cette expansion pourrait se traduire par un investissement d'environ 1,2 milliard d'euros, a-t-il estimé.Le groupe compte en outre investir 80 millions d'euros dans la rénovation de ses magasins existants (agrandissements, parkings etc.).

Objectif : porter son parc à 40 magasins, a indiqué son directeur général, Stefan Vanoverbeke. Cette expansion pourrait se traduire par un investissement d'environ 1,2 milliard d'euros, a-t-il estimé.

Le groupe compte en outre investir 80 millions d'euros dans la rénovation de ses magasins existants (agrandissements, parkings etc.).

En août, à la fin de l'exercice, il a ouvert deux magasins supplémentaires à Reims et Avignon. Caen suivra à l'automne 2011. Parmi les autres projets figurent Bayonne et Clermont-Ferrand, mais aussi la relocalisation du magasin de Lyon pour l'agrandir, a précisé la direction.

Ikea souhaite toujours s'implanter près de Nice, après le rejet en juin de son projet à Mougins par la Commission nationale d'aménagement commerciale.

L'objectif de 20% de marché en France oblige aussi Ikéa à élargir son offre pour cibler de nouveaux clients à proximité de ses magasins existants en proposant notamment aux consommateurs des prix plus bas, environ 2% en moyenne dans le dernier catalogue (après -2,5% l'an dernier). Le Suédois a prévu un investissement de 47 millions d'euros, concentré notamment sur les matelas et l'électroménager.

Sur l'année calendaire 2009, Ikea a porté sa part de marché à 16,9%, devant Conforama (14%) et But (9,7%), a détaillé Stefan Vanoverbeke, citant des chiffres de l'Institut de promotion et d'études de l'ameublement (IPEA).

Le chiffre d'affaires d'Ikea France a augmenté de 2,6% à 2,283 milliards d'euros lors de son exercice 2009-2010 (achevé fin août), malgré "des conditions économiques assez difficiles", a-t-il souligné.

Alors qu'Ikea France a été secouée il y a quelques mois par un mouvement de grève sans précédent, il a estimé qu'actuellement le climat social était "bon".

Vous êtes à nouveau en ligne