Nantes : le mouvement des éboueurs entre dans sa sixième semaine

Les poubelles s\'entassent dans certains quartiers de Nantes. Les éboueurs en grève ont reconduit le mouvement.
Les poubelles s'entassent dans certains quartiers de Nantes. Les éboueurs en grève ont reconduit le mouvement. (FRANCK DUBRAY / MAXPPP)

Les éboueurs, en grève depuis plus d'un mois à Nantes, ont reconduit le mouvement mardi.

La grève des éboueurs reprend mardi 18 avril à Nantes, après une interruption liée au week-end de Pâques, rapporte France Bleu Loire Océan. Le mouvement, entamé il y a six semaines, a démarré par une "grève du zèle" au cours de laquelle seule une partie des déchets était ramassée.

Depuis vendredi, les syndicats Force ouvrière et CGT appellent à une grève totale. Déjà bloqués vendredi et samedi, les trois sites de collecte doivent à nouveau être inaccessibles à partir de mardi.

Le "fini-parti" au coeur du débat

Les grévistes protestent contre la décision de Nantes Métropole de mettre fin au "fini-parti", qui permet aux salariés de débaucher une fois leur tâche terminée. Les autorités redoutaient des accidents, estimant que ce système incite à travailler plus vite pour boucler la tournée le plus rapidement possible. Les syndicats affirment eux que la nouvelle organisation du travail ne permet pas aux éboueurs de collecter l'ensemble des déchets.

Vers un durcissement du mouvement ?

Les négociations n'ont pas repris pendant le week-end de Pâques a affirmé à France Bleu Anthony Texier,du syndicat Force ouvrière. "Cela n'a pas avancé d'un iota, on ne comprend pas ce blocage social sur le dialogue, a-t-il expliqué. Nous, on n'y est pour rien, cela fait six semaines qu'on dialogue et qu'on n'est pas entendus sur nos revendications". Le syndicaliste a estimé que "le mouvement va continuer et même s'amplifier", et pourrait prendre d'autres formes que les blocages des sites de collecte.

Vous êtes à nouveau en ligne