La grève des contrôleurs aériens agace les voyageurs

FRANCE 2

Le mouvement social des aiguilleurs du ciel énerve de nombreux voyageurs : ils regrettent d'avoir été prévenus trop tard ou de ne pas avoir été prévenus du tout de l'annulation de leur vol.

Ce mercredi 8 avril, la grève des contrôleurs aériens est très suivie dans les aéroports parisiens, mais aussi en province. À l'aéroport d'Orly, c'était la galère ce matin. Des dizaines de vols annulés et des passagers qui regrettent de ne pas avoir été prévenus à temps. Pire encore, certains affirment de ne pas du tout avoir été avertis de l'annulation de leur vol. "Hier soir sur internet, il était encore maintenu", déclare une femme au micro de France 2. Mais à l'arrivée à l'aéroport, son avion est finalement resté coulé au sol. "Mauvaise surprise et grosse déception", lâche-t-elle.

"Rien ne fonctionne !"

Près de quatre vols sur dix ont été supprimés ce mercredi. Dans les aéroports de Marseille, Lyon ou Nice, c'est près d'un avion sur trois qui n'a pas pu décoller. "Rien ne fonctionne. Ni les panneaux pour savoir le terminal, rien", s'énerve un voyageur à l'aéroport de Nice (Alpes-Maritimes). Aucune amélioration du trafic aérien n'est à prévoir pour la journée de mercredi.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne