Retraites : la CFDT-Cheminots appelle à la grève reconductible le 5 décembre

Des fonctionnaires syndiqués à la CFDT manifestent à Paris, le 9 mai 2019.
Des fonctionnaires syndiqués à la CFDT manifestent à Paris, le 9 mai 2019. (CELINE BREGAND / SIPA)

Les trois autres syndicats représentatifs de la SNCF, CGT-Cheminots, Unsa ferroviaire et SUD-Rail, ont déjà déposé ensemble un préavis de grève reconductible.

La CFDT-Cheminots, qui avait déposé un préavis de grève pour obtenir "des engagements clairs" du gouvernement, a appelé lundi 2 décembre "tous les cheminots à se mettre en grève reconductible" le 5 décembre, faute d'avoir obtenu des réponses de l'exécutif, a-t-elle annoncé ce lundi. Le syndicat appelle les salariés de la SNCF à "montrer au gouvernement leur détermination à défendre les spécificités de [leurs] métiers".

La CFDT-Cheminots estime que le gouvernement "veut jauger le niveau de mobilisation des cheminots pour mesurer le rapport de force au lieu de mettre ses propositions sur la table". "Montrons-lui notre détermination" en partant en "grève reconductible", ajoute le syndicat à l'adresse des salariés de la SNCF.

Représentant plus de 18% des conducteurs de train, la CFDT-Cheminots demande notamment au gouvernement de respecter "l'engagement pris en 2018" lors du vote de la réforme ferroviaire, où "la contrepartie" à l'arrêt des embauches au statut de cheminot (à partir du 1er janvier 2020) "était le maintien des droits" du régime spécial de retraite des cheminots.

Maintien de l'âge de départ à la retraite à 62 ans

Favorable à une réforme "systémique" des retraites, la fédération CFDT des cheminots rappelle qu'elle soutient les revendications de sa confédération : "un système basé sur la solidarité et le maintien de l'âge de départ à la retraite" à 62 ans.

Les trois autres syndicats représentatifs de la SNCF – CGT-Cheminots, Unsa ferroviaire et SUD-Rail – ont déposé ensemble un préavis de grève reconductible pour jeudi, journée de grève nationale interprofessionnelle contre la réforme des retraites à l'appel de la CGT, FO, Solidaires et la FSU.

Vous êtes à nouveau en ligne