Réforme des retraites : les routiers rejoignent le mouvement de grève

france 2

Les routiers aussi se mettent en grève. Lundi 16 décembre, ils ont multiplié les blocages d'entrepôts de carburant en menant également des opérations escargot.

Les routiers craignent de perdre leur départ anticipé à la retraite négocié avec leurs employeurs. Jean-Marc Dupouy, chauffeur routier, compte sur l'avantage d'un départ à la retraite à 57 ans, pour lequel il a cotisé pendant 30 ans. Mais ce dispositif de retraite anticipée, le gouvernement souhaite le revoir avec les employeurs, car il est financé en partie par l'État. "Quand on a un acquis, je trouve juste qu'on garde l'acquis qu'on a (...) qu'on nous laisse ce qu'on a gagné", déclare Jean-Marc Dupouy.

Une augmentation de salaire et un 13e mois

Face à la pénibilité du travail, les chauffeurs routiers demandent une augmentation de salaire et un 13e mois. "C'est surtout pour les contraintes. Les contraintes du boulot, les horaires à respecter, on n'a rien en compensation", regrette Christophe Condé, lui aussi chauffeur routier. Pour Serge Durand, patron de Marty Boisson, la question des salaires n'est pas la priorité contrairement à la formation des chauffeurs, car le secteur peine à recruter.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne