Réforme des retraites : le projet d'Edouard Philippe et d'Emmanuel Macron

franceinfo

La réforme des retraites sera débattue fin février à l'Assemblée nationale. Rien ne changera pour les personnes nées avant 1975. Les grandes lignes de la réforme pour les autres, ainsi que pour les régimes spéciaux.

Après dix-huit mois de concertation, Édouard Philippe a dévoilé les détails de la réforme des retraites. Mercredi 11 décembre, le Premier ministre a acté la naissance du système universel à points. Dès 2022, la génération née en 2004 entrera tout juste sur le marché du travail et cotisera directement au régime universel. En 2025, les Français nés en 1975 et au-delà basculeront à leur tour dans le système à points. Une réforme qui mettra fin aux 42 régimes spéciaux actuels.

>> Les grèves continuent. Suivez les perturbations en direct

Cheminots, policiers et douaniers entreront eux aussi dans le système universel, mais pour les régimes spéciaux et certains fonctionnaires, les générations 1980 ou 1985 qui seront les premières concernées, soit cinq à dix ans après les autres. L'âge légal de départ à la retraite restera à 62 ans, mais la réforme va instaurer un âge d'équilibre à 64 ans pour percevoir un taux plein. Les Français qui voudront partir avant subiront un malus. À l'inverse, il y aura un bonus pour ceux qui travailleront au-delà. Durant près d'une heure, Édouard Philippe a vanté les mérites de ce nouveau système universel.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne