INFOGRAPHIE. Grève du 15 janvier : le taux de grévistes à la SNCF sous la barre des 5%, un conducteur sur cinq à l'arrêt

Des manifestants sur un quai, à la gare de Perpignan (Pyrénées-Orientales), le 10 janvier 2020.
Des manifestants sur un quai, à la gare de Perpignan (Pyrénées-Orientales), le 10 janvier 2020. (JC MILHET / HANS LUCAS / AFP)

C'est ce qu'a annoncé la SNCF mercredi, à la mi-journée.

Au 42e jour de grève contre la réforme des retraites, la SNCF annonce un taux de grévistes inférieur à 5% (4,7%), mercredi 15 janvier. Ce chiffre, en baisse par rapport à la veille (6%), est proche du plus bas atteint le 13 janvier avec 4,3%.

Parmi les autres personnels indispensables à la circulation des trains, 13,4% des contrôleurs et 10,4% des aiguilleurs sont en grève, d'après ce décompte. Le plus haut niveau de participation à la grève – 55,6% – mesuré par la direction avait été atteint lors de la première journée du mouvement, le 5 décembre.

>> Réactions, analyses, avancées des négociations : retrouvez les dernières informations sur la grève dans notre direct

La mobilisation en cours pourrait avoir amputé la croissance économique de 0,1 point au maximum au quatrième trimestre 2019, a affirmé, mercredi, le gouverneur de la Banque de France, François Villeroy de Galhau. "Cet effet est déjà inclus dans notre prévision de croissance pour le quatrième trimestre à +0,2%", a précisé le gouverneur lors d'une audition devant la commission des Finances du Sénat, sans se prononcer à ce stade sur l'impact potentiel des grèves sur l'économie française en 2020. La Banque de France a confirmé la semaine dernière sa prévision de croissance à 1,3% pour l'ensemble de l'année 2019, avant un tassement à 1,1%, attendu en 2020.

Vous êtes à nouveau en ligne