Grève du 5 décembre : les voyageurs vont devoir s'organiser

France 2

La grève du 5 décembre risque de paralyser les transports. Pour beaucoup de voyageurs, se rendre au travail sera un véritable casse-tête. 

À Cergy (Val-d'Oise), les usagers comme ailleurs se préparent à un jeudi noir en raison de la grève du 5 décembre. Mais ici, à 40 kilomètres de Paris, il sera difficile d'utiliser un vélo ou une trottinette pour rejoindre la capitale. "Mon université se trouve à 50 minutes d'ici. Je ne pense pas que le vélo soit suffisant et je n'ai pas de voiture", confie une jeune usagère. Un autre voyageur estime qu'il devra "prendre des VTC ou faire du covoiturage". En Île-de-France, le covoiturage pourra être remboursé jeudi prochain sur certaines plateformes. 

Bouchons en perspective

Malgré une explosion annoncée de la demande, certains services s'engagent à assurer tous les départs aux heures de pointe. "Si au bout de 10 minutes aucun conducteur ne s'est arrêté, on lance une garantie avec un taxi qui vient opérer le service", assure Étienne Gras du service Covoit'Ici. Mais c'est sans compter l'engorgement des axes routiers dans la région. Ce jeudi 5 décembre, on pourrait battre le dernier record de bouchons de 628 kilomètres, c'était en octobre alors qu'il n'y avait pas grève. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne