Grève contre la réforme des retraites : le trafic SNCF encore très perturbé ce week-end et lundi

Grève contre la réforme des retraites à Paris, le 5 décembre 2019.
Grève contre la réforme des retraites à Paris, le 5 décembre 2019. (SEVERINE CARREAU / HANS LUCAS)

Après une journée de forte mobilisation, la grève continue vendredi contre la réforme des retraites.

Le trafic des trains sera encore très perturbé durant le week-end et lundi en France en raison du mouvement de grève des cheminots contre la réforme des retraites, a annoncé vendredi 6 décembre la porte-parole du groupe, Agnès Ogier. "Sur ce week-end on est à peu près dans les mêmes niveaux de perturbations que les deux jours précédents, c'est-à-dire à peu près 10 à 15% du trafic habituel, et on peut déjà dire au vu des remontées", a-t-elle dit à la presse.

Une nouvelle journée d'action prévue mardi. L'intersyndicale CGT, FO, Solidaires, FSU et trois organisations de jeunesse ont appelé vendredi à une grève interprofessionnelle le mardi 10 décembre, avec une nouvelle intersyndicale le soir même pour "décider de la suite".

Trafic "encore très perturbé" à la SNCF. Pour les TGV, un train sur dix circulera sur les axes Est, Nord et Sud-Est, contre un train sur six sur l'axe Atlantique et pour les trains Ouigo. Il n'y aura aucun TGV province-province. Côté TER, "30% du trafic en moyenne" sera assuré. Concernant le trafic international, un Eurostar sur deux sera en circulation, deux Thalys sur trois, un seul aller-retour en Lyria (Paris-Bâle). Il n'y aura aucun train SVI entre la France et l'Italie, aucun Alleo entre l'Hexagone et l'Allemagne, ni aucun train Ellipsos entre la France et l'Espagne. 

Des perturbations à la RATP et dans les transports de grandes villes. En Ile-de-France, neuf lignes de métro seront fermées (2, 3bis, 5, 6, 7bis, 10, 11, 12 et 13). Ne circuleront qu'aux heures de pointe un RER A sur deux et un RER B sur trois, un métro sur trois sur les lignes 4 et 7 (avec plusieurs stations fermées), un sur quatre sur la ligne 8 entre Créteil Pointe du Lac et Reuilly-Diderot, un sur quatre entre Havre-Caumartin et Pont de Levallois-Bécon et enfin un sur deux sur la ligne 9 entre Nation et Mairie de Montreuil. Dans les autres régions, de plus faibles perturbations sont à prévoir, notamment à Marseille, avec certaines lignes de bus touchées, ou à Dunkerque sur le réseau DK'bus. 

Les transports aériens affectés. Alors que deux syndicats de contrôleurs aériens appellent à la grève, la Direction générale de l'aviation civile (DGAC) a de nouveau prié les compagnies aériennes de réduire de 20% leur programme de vols pour vendredi, pour les aéroports de Paris-Charles de Gaulle, Paris-Orly, Beauvais, Lyon, Marseille, Toulouse et Bordeaux. En conséquence, Air France a annoncé l'annulation de 30% de ses vols intérieurs et de près de 10% de ses vols moyen-courrier vendredi.

Lendemain de manifestations. Jeudi, la France a vécu sa première journée de mobilisation contre la réforme des retraites. Plusieurs manifestations étaient organisées à Paris, Toulouse, Strasbourg, Bordeaux, Rennes, Lille, Marseille ou Lyon... Elles ont réuni, d'après le ministère de l'Intérieur, 806 000 personnes dans tout le pays.

La réforme des retraites en ligne de mire. "Retraite à points, métro, boulot, caveau, non merci", "Macron, retraite-nous bien", "Point par poing, vous battrez en retraite" : comme l'indiquaient les pancartes dans les cortèges jeudi, la réforme envisagée par le gouvernement sur la suppression des régimes spéciaux et l'instauration d'un régime de retraite universel par points est au cœur du mécontentement. Selon un sondage Odoxa, près de sept Français sur dix estiment que la mobilisation est justifiée.

Vous êtes à nouveau en ligne